Comment l’Europe parlait français (2) : Copenhague, 1797

Après un premier billet où j’ai présenté l’intérêt d’un parcours bibliographique parmi les méthodes de langues modernes dans le contexte d’une réflexion sur le statut de la langue française dans l’Europe du 18e siècle, il est temps maintenant de lire l’un de ces manuels : ce sera les Principes généraux de la langue danoise, avec un abrégé des curiosités de la ville de Copenhague et des environs de cette capitale (Copenhague et Leipsig, Proft & Storch, 1797) par Mathias Hagerup, professeur à l’académie des cadets de marine de Copenhague.

Lire la suite