Les « pruge » de Jovan Rajić : vers solitaires, colonnes ou rayures ?

Je suis engagé, depuis deux ans environ, dans la traduction française d’un poème épique serbe intitulé Boj zmaja sa orlovi [Le Combat du dragon avec les aigles]. Cette épopée, due à l’archimandrite Jovan Rajić, serait « la première épopée de la littérature serbe [prvi ep u srbskoj književnosti] » d’après Mirjana D. Stefanović, éditrice du texte pour Službeni Glasnik (Belgrade, 2008). Par là il faut entendre le premier poème épique écrit, issu de la tradition savante (ep), dans la mesure où en Serbie, comme dans l’ensemble des Balkans, existe une longue tradition orale (celle de la gusle). Le poème relate différents épisodes des guerres balkaniques menées par les empires de Joseph II et Catherine II contre l’empire ottoman en 1788-1789.

Je ne présenterai pas ici le texte, son auteur ou ses enjeux ; c’est le but de l’édition que je prépare en ce moment (et à laquelle je pourrai me consacrer une fois ma thèse finie). Je souhaiterais, en revanche, inaugurer la catégorie Traductions et philologie de ce carnet d’esquisses en présentant brièvement un des problèmes d’interprétation (et donc de traduction) que peut poser le texte, et ma proposition pour le résoudre (et au fur et à mesure du travail, d’autres billets de cette nature devraient venir enrichir cette catégorie).

Locus problematicus : I, 29

Le passage dans l’édition originale (Vienne, 1791 [p. 3]). Ci-dessous en orthographe serbe moderne et en latinica.

Lire la suite